Critique Zootopie (Disney)

Zootopie Disney
Un film d'animation très drôle

Autre film qu’il fallait aller voir en ce mois de février : Zootopie, le dernier-né des films d’animation des studios Disney. Je n’avais pas spécialement prévu d’aller le voir car j’aime bien les Disney mais sans être une fan inconditionnelle non plus. D’autres studios comme Pixar me plaisent tout autant.

C’est en voyant la bande annonce de Zootopie dans un journal télévisé que je me suis dit que ce film pouvait valoir le coup. joyful

Zootopie est une ville qui ne ressemble à aucune autre : seuls les animaux y habitent ! On y trouve des quartiers résidentiels élégants comme le très chic Sahara Square, et d’autres moins hospitaliers comme le glacial Tundratown. Dans cette incroyable métropole, chaque espèce animale cohabite avec les autres. Qu’on soit un immense éléphant ou une minuscule souris, tout le monde a sa place à Zootopie !
Lorsque Judy Hopps fait son entrée dans la police, elle découvre qu’il est bien difficile de s’imposer chez les gros durs en uniforme, surtout quand on est une adorable lapine. Bien décidée à faire ses preuves, Judy s’attaque à une épineuse affaire, même si cela l’oblige à faire équipe avec Nick Wilde, un renard à la langue bien pendue et véritable virtuose de l’arnaque…

Allociné

Comme expliqué dans le résumé ci-dessus, les animaux ont appris à vivre ensemble en harmonie, prédateurs comme proies dans la très grande ville de Zootopie, fractionnée en différents quartiers (le désert, la jungle, le glacier, une zone pour les très petits animaux, etc…). Comme son nom l’indique, cette ville est une vraie utopie pour animaux, un paradis technologique ressemblant fortement à notre propre civilisation.

Le parallèle entre notre société de consommation et nos courants de pensée est d’ailleurs très bien fait. Disney propose un univers cohérent et riche qu’il nous déplairait pas de revoir dans de futures suites. Le film prône l’acceptation de la différence, que ce soit au niveau de l’histoire ou du profil de ses personnages : une lapine peut devenir flic, un léopard peut être absolument inoffensif et aimer manger des donuts, une musaraigne être un caïd…

Le film évoque la tolérance et l’anti-racisme et c’est une très bonne idée de la part de Disney de l’avoir transposé dans l’univers animal afin que le message soit plus drôle que moralisateur.

Drôle, Zootopie l’est de bout en bout. Je ne crois pas avoir autant ri en regardant un Disney (mention spéciale pour les paresseux laughing). Le film réussit le tour de force d’être aussi bon pour petits et grands, de plus, il est rempli de références cinématographiques. Du Parrain à Starsky et Hutch voir Men in Black par certains côtés (le flic bien propre sur lui et entraîné qui voit dans le délinquant un surdoué), vous serez conquis par les personnages principaux que sont Judy et Nick.

Le jeune public, forcément largué sur ce genre de références, passera tout de même un très bon moment. Attention toutefois à ne pas emmener un enfant trop jeune qui pourrait trouver le film un peu long (1h48).

Graphiquement, Disney est au top en proposant des personnages “kawaï” qui deviennent très vite attachants. Le scénario réserve quelques surprises et le méchant ne tombe pas dans le cliché habituel, bref rien à dire, c’est du beau boulot ! J’ai aussi apprécié le fait de ne pas voir de princesse ou de comédie musicale déguisée. Courez le voir si ce n’est pas déjà fait, il vaut vraiment le coup !

Eve

Eve

Gameuse sur consoles de salon depuis près de 20 ans, webmaster et web designer dans la vie, j'ai souhaité partager ma passion des jeux vidéo ainsi que d'autres sujets dits "geek" dans mon propre site internet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.