[Critique Film] Jurassic World : Fallen Kingdom

Jurassic World : Fallen Kingdom

Déjà trois ans se sont écoulés depuis le premier reboot de Jurassic Park, alias Jurassic World. Même si mon avis restait mitigé après le premier visionnage, j’avoue bien aimer le film à présent (merci Chris Pratt !). On est d’accord, le scénario n’a rien d’original mais il se laisse finalement bien regarder grâce à 2 personnages principaux relativement attachants.
Je me demandais quelle suite allait être imaginée après la destruction complète du parc et je redoutais de voir encore les mêmes idées réutilisées 20 ans après…
Qu’en est-il donc de Jurassic World : Fallen Kingdom ?


Là encore, à la lecture du synopsis et en regardant les premières bandes annonces, j’ai pas mal grimacé. Jurassic World, le parc, est donc en ruines suite aux événements survenus trois ans auparavant. Les dinosaures vivent donc dans un certain équilibre sur Isla Nublar, loin des Hommes. Le souci c’est que le volcan de l’île va entrer en éruption et détruire tous ces beaux reptiles fraîchement ressuscités, les renvoyant à l’état de fossiles.

Benjamin Lockwood, partenaire de l’ombre de John Hammond à l’époque, convainc Claire Dearing (Bryce Dallas Howard) de partir en expédition pour sauver un maximum d’espèces avant l’éruption du volcan. Bien sûr, elle contacte le beau Owen Grady (Chris Pratt), notre cher dresseur de Raptors, pour qu’il l’accompagne afin de l’aider dans cette tâche ardue mais surtout pour que ce dernier ait une chance de sauver Blue, la dernière des Velociraptors encore en vie.

Même si ce scénario change un peu de ce que l’on connaissait déjà de la franchise, il rappelle forcément Jurassic Park II : Le Monde Perdu, où ce dernier traitait déjà de dinosaures capturés et ramenés en ville. On ne peut donc s’empêcher de faire le parallèle… concerned

Comme vous vous en doutez, le plan qui consiste à capturer des dinosaures, les ramener sur le continent pour « soi-disant » les envoyer sur une île-sanctuaire ne va pas se dérouler comme prévu… En effet, certains ont la « brillante » idée de vendre les dinosaures aux enchères sans se préoccuper le moins du monde de ce à quoi ils vont servir… Sans oublier ce cher Docteur Wu, toujours là et bien décidé à créer la créature « parfaite ».

Bref, tout ça va devenir un joyeux borbel et c’est principalement le sujet de ce film.

Si, d’un point de vue Divertissement, le film fait le boulot, on a encore droit à un énième film sur des dinosaures qui s’échappent de leurs cages et qui tuent tout le monde. Ça commence à devenir lassant et question réalisme on repassera (beaucoup de personnages sont d’une stupidité sans nom, principalement les victimes, CQFD).

Qui irait vendre des dinosaures aux enchères sérieusement ? Les riches peuvent faire bien des choses mais on nous fait croire que tout ça est organisé dans le plus grand secret sans que l’Etat (et le Monde) ne soit au courant de ce qu’il se passe. Devant la dangerosité que représente ces créatures, ça me fait un peu mal.

Sans compter qu’on nous ressert le dinosaure « 2.0 » qu’on avait déjà vu dans le premier reboot : après L’Indominus Rex, découvrez l’Indo-Raptor, encore plus redoutable et intelligent ! J’adore les dinos, j’aime beaucoup ce genre de films mais c’est vrai qu’on nous prend un peu trop pour des jambons… J’aurais aimé un film un peu plus profond sur le clonage, sur l’Homme qui se prend pour Dieu, sur la condition animale, etc.

Juan Antonio Bayona a quand même essayé, il faut le reconnaître. On a quelques séquences assez sympas (le Brachiosaure affrontant son destin funeste sur la jetée, les dinos qui tombent de la falaise, l’idée du clonage humain, la prise de sang sur le T-Rex…) mais ça reste encore un peu trop timide.

On a encore droit à un énième film sur des dinosaures qui s’échappent de leurs cages et qui tuent tout le monde.

Bien évidemment, le film est vendu comme un blockbuster donc il faut qu’il reste assez léger pour plaire au plus grand nombre. Mais on aimerait bien un jour qu’un réalisateur prenne le temps de faire un film plus profond qui nous invite vraiment à réfléchir sur le sujet traité, où l’on se pose des questions, voir même une histoire dérangeante.

Peut-être aurons-nous le loisir de le découvrir dans le troisième opus, qui, croisons les doigts, devrait cette fois proposer quelque chose de VRAIMENT différent pour la franchise (univers post-apocalyptique te voilà !), mais on n’est pas à l’abri non plus d’un virage à 360° pour revenir à la bonne vieille recette des familles dont on a un peu l’overdose.

Bref, si vous voulez voir un blockbuster divertissant avec de l’action et de l’humour, vous serez ravi(e) car le film n’est absolument pas ennuyeux et les effets spéciaux sont à tomber, en cela c’est une très bonne suite au premier Jurassic World.
Par contre, si vous souhaitez voir un film qui sort des sentiers battus, une œuvre avec plus de relief, qui tend au réalisme, vous serez pas mal déçu(e).

A vous de voir ce que vous appréciez.

Eve

Eve

Gameuse sur consoles de salon depuis près de 20 ans, webmaster et web designer dans la vie, j'ai souhaité partager ma passion des jeux vidéo ainsi que d'autres sujets dits "geek" dans mon propre site internet.

Articles pouvant vous intéresser...

1 Commentaire

  1. Nipponzilla dit :

    Je n’avais pas osé aller le voir à sa sortie au cinéma de peur d’être déçu parce que les trailers ne me vendaient du rêve, mais je pense y jeter un œil lorsque j’aurais l’occasion 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.