Test : Ori and the Blind Forest – Definitive Edition (One X)

Sorti dans une première version dématérialisée le 11 mars 2015 (le jour de mes 27 ans !), Ori and the Blind Forest fut réédité dans une version physique pile poil un an plus tard sur Xbox One. Profitant de niveaux et de capacités supplémentaires, l’alléchant titre des indés Moon Studios fut enfin entre mes mains deux ans plus tard, pour mon plus grand bonheur !


Promenons-nous dans les bois

Comme vous le savez certainement, je raffole des jeux à l’ambiance poétique travaillée. Ori and the Blind Forest compte l’histoire d’un jeune esprit de la forêt, tout de lumière vêtu, Ori, qui se retrouva orphelin et dernier spécimen de son espèce après qu’un hibou géant ravagea ses congénères pour une obscure raison.

Naru, une grosse boule de poils attachante le prit sous son aile lorsqu’elle tomba sur lui lors de l’une de ses sorties. Malheureusement, privée de ses esprits lumineux, la forêt sombra peu à peu dans l’obscurité et tout commença à mourir. Ori devra prendre en main son destin et tout faire pour ramener la lumière au sein de la forêt.

Ori and the Blind Forest est un jeu de plateformes style Metroidvania, en 2D, dans lequel vous contrôlez évidemment Ori. L’ambiance absolument singulière et magnifique a réussi, à elle seule, à me séduire. Elle rappellera d’ailleurs les Trine à certains avec ces lieux emprunts de magie. Les différents niveaux sont d’ailleurs très variés malgré le fait qu’on parcourt une forêt de bout en bout.

En effet, vous aurez l’occasion de visiter des lieux de nuit comme de jour, des cavernes, des bosquets sombres, des clairières, des grottes de glace voir même des endroits enflammés… Chaque zone est finement réalisée et, malgré le fait que le jeu soit en 2D, Ori and the Blind Forest est clairement l’un des plus beaux jeux de cette génération ! in-love

A savoir que vous aurez une carte de la forêt à disposition pour vous repérer, ce qui ne sera clairement pas du luxe quand vous devrez rejoindre votre objectif à l’autre bout des bois tout en voulant ramasser les objets à collectionner.

Le Dark Souls des jeux de plateformes ?

Côté gameplay, Ori se prend facilement en main, les commandes répondent au doigt et à l’œil. C’est un vrai plaisir de grimper de plateforme en plateforme. A la manière d’un RPG, vous aurez un arbre de compétences que vous pourrez débloquer en accumulant des orbes que vous récupérerez sur les monstres ou les décors destructibles.

Ces compétences vous permettront d’améliorer votre puissance d’attaque, de vous régénérer après une sauvegarde, de voir certains collectibles sur la carte, etc.

Il y a aussi des compétences spéciales à débloquer en découvrant des arbres sacrés cachés au sein des niveaux : double-saut, courir sur les mur, balancer des projectiles, le dash, etc, sont autant de compétences qui vous faciliteront la tâche pour avancer dans l’aventure.

Ce qui ne sera d’ailleurs pas une mince affaire, certaines zones étant particulièrement difficiles à franchir. Je pense notamment à un passage que l’on doit parcourir en planant avec le vent et qui est recouvert de pics. Vous pouvez en voir un exemple dans le let’s play ci-dessous. Globalement le jeu n’est pas insurmontable mais je pense qu’il arrivera à faire perdre leur sang froid aux plus calmes d’entre vous. laughing

Côté scénario, j’ai beaucoup aimé Ori and the Blind Forest qui réussit à émouvoir tout en restant subtil. Il y a peu de personnages mais ils sont tous très attachants. Les scénettes sont dispatchées avec équilibre tout au long de l’aventure, le tout agrémenté d’une très belle bande originale. On appréciera aussi les making-of disponibles dans le menu principal qui permettront d’en apprendre plus sur la conception du jeu.


Conclusion

Clairement, Ori and the Blind Forest est le meilleur jeu de plateformes auquel j’ai eu le loisir de jouer sur cette génération. L’esthétique est évidemment son point fort mais il se dote en plus de superbes animations. On prend un réel plaisir à jouer, ce qui est le but premier quand on achète un jeu vidéo.

Si vous avez aimé des jeux tels que Journey, Rime, les Trine ou encore Braid, vous serez séduit par l’univers d’Ori and the Blind Forest. On se demande comment Moon Studios pourra faire mieux que ça mais je ne suis vraiment pas inquiète après avoir vu les différents trailers de sa suite : Ori and the Will of the Wisps, prévu pour l’année prochaine.

Pour moi, c’est un vrai coup de cœur ! S’il fallait un jeu pour acheter la Xbox One, je vous conseillerais celui-ci les yeux fermés !

Ori and the Blind Forest - Definitive Edition

9.5

Histoire

9.0/10

Gameplay

10.0/10

Musique

10.0/10

Durabilité

8.5/10

Addictif

10.0/10

Aime

  • L'univers enchanteur
  • La maniabilité
  • Les compétences variées
  • La taille de la carte
  • L'OST

Aime moins

  • J'aime tout dans ce jeu !
Eve

Eve

Gameuse sur consoles de salon depuis près de 20 ans, webmaster et web designer dans la vie, j'ai souhaité partager ma passion des jeux vidéo ainsi que d'autres sujets dits "geek" dans mon propre site internet.

Articles pouvant vous intéresser...

1 Commentaire

  1. Nipponzilla dit :

    C’est tellement dommage que je n’ai pas de Xbox One… :'(

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.